MICHEL MICHELOT

IMG_76942

LA PHOTO, JUSTE POUR LE PLAISIR

La photo est un moyen de «figer» un instant T : une lumière sur un sujet, sur un paysage, une scène de vie, qui risque ne jamais se représenter.

Grâce à la pratique de la photographie, notre regard au quotidien vers ce qui nous entoure est différent. Le photographe amateur devient un chasseur de lumières, de paysages, de scènes de vie. Chaque photo permet de mémoriser ces instants furtifs.

La photo est également un moyen de création. En studio ou en extérieur, le photographe va composer, mettre en valeur son sujet.

Les prises de vue doivent être le «plus propre possible» : composition, cadrage, exposition… afin que le travail de post production ne se fasse que pour mettre en valeur la photo.

Pour tout cela, la photo est devenue pour moi une véritable passion.

Mon parcours de photographe amateur commence dans les années 70 à Duras dans le Lot et Garonne. A cette époque, un ami, Jacky Valade, crée un club photo, c’est l’époque de l’argentique…

Avec mon premier boîtier, un Zénith, je découvre les plaisirs de la prise de vue. Quelques années après, mes économies me permettent d’acheter un AE1. C’est mon premier Canon. Dans mon sous-sol, je crée un labo avec comme agrandisseur un Crocus Color 69s.

Ensuite le numérique apparaît sur le marché. Pendant des années je fais de la résistance… et un jour, sur les conseils d’un ami, Guy Larrieu, excellent photographe à Condom, je me laisse tenter par le numérique. J’achète un Canon 9D. Guy devient mon Guide et me prodigue ses conseils, me donne ses astuces, pour les prises de vues en studio, la maitrise de mon boitier, le travail de retouche…

La rencontre, suivi d’un stage,  avec un très grand photographe, Marc Lucascio http://www.marc-lucascio.photo , spécialisé dans la photo de mariage, me permet de découvrir un autre univers photographique.

Habitué et satisfait par le matériel Canon, je m’équipe successivement d’un 5D, d’un 5D Mark II et maintenant d’un 5D Mark III.

Ayant arrêté mon activité professionnelle, je peux maintenant consacrer beaucoup de temps à cette passion. Je participe à de nombreux stages dirigés par Patrick Poidevin, un très bon photographe Bordelais.

Mon objectif : partager, découvrir et maîtriser un maximum de possibilités que nous offre la photo.

Michel MICHELOT, photographe amateur