LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LES ÉTAPES DE LA RESTAURATION DU CHÂTEAU (ARCHIVES LUCIEN CHOLLET)

Les étapes de la restauration du château : Archives Lucien Chollet 

La reconnaissance «  Monument historique »

Année 1970 : Elle se présenta pour le château sous les meilleurs auspices. En effet, l’enchère parisienne du 20 mars 1969 avait redonné vigueur aux espérances de quelques Duraquois attachés à leur patrimoine historique. 

Le Préfet Boucoiran vint visiter le château, et fut saisi par la majesté de l’édifice et il profita de la visite d’Edmond Michelet, ministre de la Culture pour le conduire à Duras. Ce dernier fit avancer le dossier de classement « Monument historique » le 6 novembre 1970, prise en charge des travaux de rénovation par l’Etat (50%) le Département (25%) et le Commune (25%). 

Les premières propositions de travaux de Mr Guyot, guide officiel du comité de gestion portaient sur : fermeture des issues du sous sol avec barreaux et portes, remplacement de la porte du porche d’entrée, condamnation de la porte du 1er étage de la face sud, réparations à effectuer sur endroits dangereux.

Année 1971 : Les premiers travaux  sur l’aile nord du château.

L’effondrement déjà ancien de toitures des appartements et de la tour de l’aile nord, furent les travaux les plus urgents. Montant de la dépense : 43 711,33 francs.  Architecte des bâtiments de France, Mr Payen. La salle des Maréchaux avec ses 4 murs à ciel ouvert, sa vingtaine de portes et fenêtres obstruées de planches vermoulues, la corniche de la façade bordée de pierres en équilibre dangereux, tel était le spectacle offert par le plus beau vestige des splendeurs du XVIIIème.

Année 1972 : travaux de restauration de la salle des Maréchaux 

1ere tranche : Echafaudages installés pour couler le béton du futur plafond de la salle des Maréchaux

2ème tranche : construction du plafond de la salle des Maréchaux,  mise en train du montage de la charpente. 

Année 1973 : Achèvement des parements intérieurs et extérieurs de la salle des Maréchaux 

Année 1974 : Réfection du double escalier de la cour d’honneur et d’une partie du dallage de la terrasse de la salle des Maréchaux. 

Année 1975 : 

Une subvention a été destinée à la réfection de la charpente et de la toiture de la tour nord qui abrite le local des vins «  Côtes de Duras ». Achèvement de la restauration des maçonneries de la salle des Maréchaux,  réfection de deux portes et des fenêtres de la salle des Maréchaux 

Année 1976 :

Les travaux réalisés furent appréciés par le Préfet Orsetti, le Sous-Préfet et le président de la commission départementale du Conseil Général : salle des Maréchaux à partir de la consolidation de la voûte, (charpente en chêne du Périgord,  toiture en tuiles plates, réfection des cheminées, des corniches, des parements et des fenêtres d l’étage. Au rez-de-chaussée visite des menuiseries, du double escalier d ‘honneur et du dallage d’une partie de la terrasse de la salle des Maréchaux. 

Année 1979 :

Deuxième tranche des travaux de mise hors d’eau et de restauration de l’escalier de la cour intérieure conduisant au 1er étage. Créations du musée d’Art et Traditions populaires.

Année 1980 :

Restauration des maçonneries et dallages de la cour d ‘honneur.

Année 1984 :

Restauration des balustres, achèvement des dallages.

Année 1989 :

Ralentissement des travaux en raison de l’absence de versement de la contribution du Conseil Régional.   

Le 6 juillet 1989, une tornade de grêle et de vent, décoiffa en partie le château. Mais il fut rapidement recouvert 

Année 1993 :

Etanchéité de la terrasse face au petit parterre et la consolidation du mur extérieur qui la supporte. Le 10 juin 1993, inauguration des travaux du sous-sol.

Année 1994 : 

Terme des 24 années de mandat de Mr Lucien Chollet.