RENCONTRE PHOTOGRAPHIQUE ………….AVEC LE COMPTOIR DE MARGUERITE

Le Comptoir de Marguerite : 

 Laurent Mora est un homme heureux… toujours heureux ! Commerçant dans l’âme et excellent vendeur, il n’a de cesse de faire progresser son commerce d’épicerie fine bien au-delà de nos frontières Duraquoises. Durant le confinement qui l’a obligé, comme bien des commerces, à fermer quelque temps, il s’est posé beaucoup de questions. Très actif sur les réseaux sociaux, il a dû faire part de son désarroi, mais en a profité aussi pour repenser sa boutique. Surtout ne pas baisser les bras et donner à son commerce un nouveau souffle.

Le samedi 11 juillet, les clients ont pu découvrir le nouvel espace. Même s’il n’a pas pu pousser les murs, Laurent a donné une respiration supplémentaire à son agencement. La caisse a changé de place, laissant au premier regard une étendue de surface plus large, et les beaux meubles à thé Damman qui ont retrouvé toutes leurs boîtes : les blancs, les verts, les sombres, les noirs les natures, les aromatisés. A cela s’ajoutent bien sûr les miels, les huiles de prunes, de noix, de la Maison de la Noisette, les moutardes, foies gras, nougats, caramels, macarons et les nouveautés : la truite à tartiner de la ferme du Ciron, l’huile d’olive grecque des chefs, les coffrets d’huile de noix, noisettes du moulin de Veyssière (24), les sauces artisanales basques Etxekoa relevées issues d’un savoir faire ancestral…. et tant d’autres réjouissances très courues comme le délicieux pastis d’Amélie ! A l’étage il a conservé le salon de thé, endroit feutré s’il en est pour les clients désireux de faire une petite pause. Avec 10 idées en tête, il propose un espace game en partenariat avec l’opticienne du village qui devrait faire plus d’un heureux en quête d’originalité ! Mais nous en reparlerons. Sa grand-mère Marguerite, a qui il a emprunté le nom, et qui trône fièrement dans sa boutique, doit être très fière de son petit-fils.

Dany Blanc