LES PASSEURS DE MÉMOIRE DU PAYS DE DURAS: LA RUE PAUL PERSIL

La rue Paul Persil 

Paul Persil a été maire de 1912 à 1914, et était boulanger à Duras. Il s’insurgea contre la  guerre en préparation, l’estimant comme une tuerie inutile. La déclaration de ce  génocide le tua, d’après les dires des anciens qui l’estimaient. Il était proche parent du premier député radical socialiste de l’arrondissement de Marmande Léo Meilliet. 

La rue Paul Persil autrefois baptisée rue des Fours, surement à cause des nombreux forgerons qui y avaient pignon sur rue, est devenue aujourd’hui la rue la plus commerçante de ces années 2000. 

Toutefois, elle a abrité des commerces qui ont eu pignon sur rue durant des années : Voici la liste des quelques uns les plus importants  années 50/60  pour ne citer qu’eux  :  La maison Guinguet, les Ets Jolibert (grains et engrais), les meubles Duffour, l’épicerie de Mme Roccon, la boulangerie Delage, la pharmacie Elie, la librairie Cayre-Calvet,  les cycles Cappelle, le premier établissement  Duplantier, la boucherie Badie, puis… Maso, Evrard, l’hôtel de France (aujourd’hui Don Camillo) etc… 

Dany Blanc