RENCONTRE PHOTOGRAPHIQUE AVEC…….DAME GARONNE À COUTHURES 18/12/2019

Dame Garonne 

Telle une diva, Dame Garonne prend ses aises, quand bon lui semble. Avec une côte de 9,19m à Marmande et 9,28 à Tonneins, cette crue de décembre restera dans les annales des mairies et des habitants  riverains. 

Notre photographe d’Objectif Duras a pris place dans un bateau de secours à Couthures sur Garonne par le plus pur des hasards. Qu’elle ne fut pas sa satisfaction de participer à un tel événement, au milieu des sauveteurs vigilants mais confiants et aguerris ! 

Il faut reconnaître que Couthures vit avec Garonne, depuis la nuit des temps. Un  Scénovision en hommage au fleuve «  Gens de Garonne » s’est même crée afin de montrer aux touristes et visiteurs l’impact important sur la vie, sur l’agriculture, et  la solidarité  qu’engendre le fleuve. Le bois flotté qui s’accumule et que les tourbillons d’eau envoient au pied de l’église, sera partagé durant l’hiver. 

C’est peut-être même une histoire d’amour…. 

Pour ne pas trahir les Couthurains, l’asso Objectif Duras qui vit loin de ce fleuve, retiendra les grandes lignes lues dans les journaux et saluera les initiatives prises par ces maires confrontés à ces crues, le travail important des bénévoles, des sauveteurs équipés pour venir en aide aux populations isolées, aux plus fragiles ou  encerclées par les eaux. Les bateaux de chacun sont de sortie, les tracteurs aussi parfois, afin de pallier à tout risque.  

Les appareils photos immortalisent ces moments intenses d’une vie, et depuis que Couthures a organisé son festival du Journalisme, même les télés nationales débarquent ! 

Le village devient, le moment d’une crue, l’exemple type d’un savoir-faire ancestral, quand l’Homme devait se débrouiller face aux éléments déchaînés de Dame Nature. Mais le plus important est peut-être la solidarité et l’entraide, qu’il faut retenir, ces vertus nécessaires qui réapparaissent naturellement lors de tels événements, mais que l’individualisme actuel a tendance à négliger. 

Dany Blanc